Notre pédagogie agile avec les 4C de Sharon L. Bowman

équipe d'étudiants Agile

Le post qui suit est une courte synthèse de ce qu’est Training from the Back of the Room qui explique la méthode pédagogique agile des 4C (Connections, Concepts, Concrete practice, Conclusions.). Cette approche est 100% agile dans la mesure où elle forme les apprenants au travail collaboratif. Elle permet aussi les expérimentations, et  incite les participants à gagner en autonomie dans un environnement de travail bienveillant.

J’ai découvert cette méthode agile d’enseignement lors d’une formation de coach Agile en ligne. J’étais alors l’apprenante et j’ai appris en faisant, en interagissant avec les autres, en réfléchissant ensemble sur des concepts, en partageant nos expériences et connaissances. C’est ce qui m’a donné l’envie d’en savoir davantage sur les 4C et l’inclure dans l’agilité que je mets déjà en place avec mes classes.

Selon vous…

Commençons par une liste. Lisez les phrases suivantes et cochez celles qui selon vous s’appliquent à un apprenant adulte:

  • Ils veulent ou ont besoin d’apprendre
  • Ils apprennent de différentes façons
  • Ils apprennent mieux dans un cadre informel
  • Ils se perçoivent comme autonomes et responsables
  • Ils apprennent mieux par la pratique
  • Ils apportent leurs expériences passées à l’apprentissage
  • Ils apprennent mieux lorsqu’ils peuvent faire un lien entre les nouveaux concepts qu’ils apprennent avec ce qu’ils ont déjà appris
  • Ils ont leurs propres idées à contribuer

Vous avez probablement coché la plupart voire toutes les phrases. Vous avez raison, elles s’appliquent toutes aux adultes.

 

Maintenant pensez aux enfants que vous connaissez, que vous avez éduqués, ou à l’enfant que vous avez été. Pensez à ce que vous connaissez de leur mode d’apprentissage et à comment vous avez appris. Avec cela à l’esprit, lisez la liste suivante et cochez les phrases qui selon vous s’appliquent aux enfants :

  • Ils veulent ou ont besoin d’apprendre
  • Ils apprennent de différentes façons
  • Ils apprennent mieux dans un cadre informel
  • Ils se perçoivent comme autonomes et responsables
  • Ils apprennent mieux par la pratique
  • Ils apportent leurs expériences passées à l’apprentissage
  • Ils apprennent mieux lorsqu’ils peuvent faire un lien entre les nouveaux concepts qu’ils apprennent avec ce qu’ils ont déjà appris
  • Ils ont leurs propres idées à contribuer

Et là vous vous dites, attendez, c’est exactement la même liste ! C’est effectivement la même liste et vous avez probablement coché la plupart des phrases aussi. Ceci pour vous dire que le mode d’apprentissage n’est pas une question d’âge.

Pédagogie enfant vs adulte

Aux États-Unis, dans les années 1960s-70s un professeur d’université a constaté que l’enseignement fait aux adultes, basé sur le cours magistral, ne fonctionnait pas très bien. Selon lui les apprenants retenaient peu de ces conférences, lectures obligatoires, exercices, quiz, mémorisation par cœur et examens. Ce professeur, Malcom Knowles écrivit des ouvrages à ce sujet des années 1950 aux années 1980 et introduisit ainsi les notions de pédagogie et andragogie.

Il pensait que les enfants apprenaient mieux avec la pédagogie, qu’il définit comme étant centrée sur l’instruction du professeur. Ici l’approche se base sur la transmission de savoirs par le ‘cours magistral.’ C’est ainsi que les enfants avaient toujours appris depuis le début des années 1800, donc pour lui, c’était la meilleure approche. Là était son erreur! mais à cette époque il n’y avait pas eu de recherche faite sur comment fonctionnait le cerveau, comment il retenait les informations et les récupérait au moment opportun.

Par ailleurs, pour lui, l’adulte apprenait mieux avec l’andragogie, à savoir un enseignement basé sur l’expérimentation où l’apprenant est au centre.

De ce fait, le terme de pédagogie est assimilé à une approche à travers laquelle les apprenants écoutent passivement ce que le professeur a à enseigner dans un environnement dit scolaire. Le terme andragogie quant à lui est associé à l’apprentissage par la pratique dans un environnement informel où l’apprenant est acteur de son apprentissage.

Avec les recherches qui ont été faites sur le cerveau, nous savons maintenant qu’apprenants adultes comme apprenants enfants apprennent en faisant, en étant engagés.

Training from the BACK of the room

C’est ce que Sharon L. Bowman propose avec sa méthode des 4C expliquée dans leur livre Training From the back of the Room. Sharon est professeur, formatrice de professeurs et formateurs, elle engage les apprenant dès l’instant qu’ils entrent dans sa salle de cours/formation jusqu’à leur départ. Elle utilise l’énergie des apprenants, met en place un cadre informel et favorise l’apprentissage par la pratique. Si vous assistez à l’un de ses cours vous passerez la plupart de votre temps debout, à bouger plutôt qu’assis à écouter. En apprenant, vous vous retrouverez à enseigner aux autres ce que vous connaissez et vous apprendrez de ce que les autres connaissent. Et Sharon, du fond de la classe guide ses apprenants.

Cette méthodologie tient compte des neuro-science et se fonde sur 5 éléments qui améliorent l’apprentissage :

  1. Des expériences émotionnellement positives
  2. Une stimulation multi-sensorielle et de la nouveauté
  3. Variété pédagogique et choix
  4. Participation active et collaboration
  5. Un cadre d’apprentissage informel

Les 4 Cs

Cette approche est aussi connue sous le nom des 4C pour les mots anglais Connections, Concepts, Concrete practice, Conclusions.

Connections

Les apprenants font des connexions avec ce qu’ils connaissent déjà ou pensent savoir connaître sur le sujet de la formation. Connexion aussi avec ce qu’ils vont apprendre, ce qu’ils veulent apprendre et avec les autres.

Concepts

Les apprenants enregistrent les nouvelles informations de manière multi-sensorielle : en écoutant, voyant, discutant, écrivant, réfléchissant, imaginant, participant et enseignant aux autres.

Concrete Practice

Les apprenants pratiquent activement les nouvelles compétences, ou ils participent à une révision active de ce qu’ils viennent d’apprendre.

Conclusions

Les apprenants résument ce qu’ils ont appris, l’évaluent, le célèbrent et créent des plans d’action sur la réutilisation des nouvelles connaissances ou compétences une fois la formation terminée.

Parler ou écouter, rester assis ou bouger?

Ainsi, si enseigner est l’objectif, c’est-à-dire permettre aux apprenants de se rappeler et d’utiliser l’information que vous lui avez transmise, leur engagement et implication sont à privilégier durant toute la formation.

qui parle?

Plus les apprenants parlent, participent plus ils apprennent. Cela demande de changer la croyance que « les formateurs parlent et les apprenants écoutent ». En effet, les apprenants savent déjà beaucoup de choses sur le sujet qui est à apprendre. Les apprenants peuvent également enseigner la matière d’une manière qui fonctionne mieux avec les autres apprenants. Lorsque les apprenants sont activement engagés dans tout le processus d’apprentissage ils retiennent plus longtemps l’information.

 

Partagez cet article

Share on facebook
Share on Facebook
Share on twitter
Share on Twitter
Share on linkedin
Share on Linkdin
Share on pinterest
Share on Pinterest

Inscrivez vous à notre newsletter

Plus d'articles

formation agile pédagogie
Non classé

Évènement EDUCAGILE 7 avril 2021

Nous vous invitons à nous rejoindre pour cet évènement gratuit EDUCAGILE. Lieux : Le 7 avril 2021 en ligne sur ZOOM Horaires : de 18h

Contact

Suivez nous

Organisme de formation : 1175598447

Formation certifiée par

datadock