Pourquoi devenir formateur agile ?

esprit agile

“L’avenir ne se prévoit pas, il se prépare”

Maurice Blondel

Que veut dire ‘Agile’ ?

Le mot Agile fait référence à un groupe de différentes méthodologies et de cadres de travail. Ils sont basés sur un système d’itération où les exigences et les solutions évoluent grâce à la collaboration d’une équipe inter-fonctionnelle et auto-organisée. Cela correspond à une méthode de gestion de projet discipliné, oui vous avez bien lu DISCIPLINÉ, qui permet par le travail d’équipe, l’auto-organisation et la responsabilisation, la livraison rapide de logiciels de haute qualité.

Vous allez me dire que l’école n’est pas une entreprise, et vous avez raison, par contre l’enseignement de nos matières, peuvent se transmettre de manière agile.

Une belle rencontre Agile

Depuis que j’enseigne l’anglais, je n’ai cessé de revoir mon approche, n’étant jamais à 100% satisfaite de ce que je pouvais atteindre avec mes élèves. Ils devaient être au cœur de leur apprentissage et j’avais la sensation d’être un écran de cinéma devant lequel ils se posaient pendant 1h30 ou 2h. Il ne manquait plus que les popcorns et le coca. J’avais envie de les entendre parler, participer. J’ai alors introduit des sketchs, jeux de rôles, du théâtre entre quelques cours traditionnels, mais cela ne me suffisait pas…

C’est là que l’Agilité se met sur ma route. Elle me parle de communication, collaboration, droit à l’erreur, itération, autonomie, adaptation au changement…tout ce qui fait que l’on apprend. J’allais enfin pouvoir mettre mes apprenants au cœur de leur apprentissage en enseignant l’anglais sous forme de projets dans un environnement de travail sécurisant.

Le formateur Agile ne naît pas Agile, il le devient. Développer un état d’esprit Agile est primordial. Le formateur Agile va développer une culture dans laquelle les équipes Agiles (ses élèves) coopèrent et collaborent pour générer de la valeur (leur apprentissage). Il accepte une transmission de savoir à l’horizontal et non plus vertical.

Kanban

Qu’est-ce qui change ?

Le positionnement

Son positionnement s’en trouve changé mais son rôle enrichi. Il est en effet instructeur, mentor, facilitateur, coach. Le relationnel avec les apprentis est autrement plus riche. Un climat de confiance s’installe, la transparence aussi.

Le formateur Agile est le Product Owner qui va définir le livrable. Il discute avec ses équipes de la difficulté des tâches. Ensemble ils les hiérarchisent et estiment le temps que cela peut prendre.

Transmission des savoirs

Il est aussi responsable de la transmission des savoirs scolaires liés au programme et détermine ce qui doit être transmis. Ensuite il s’assure de sa bonne transmission par le biais d’évaluations, par exemple une révision collective, l’évaluation du projet final.

Un guide

Une fois les équipes formées, il est le coach qui observe et intervient afin de gérer la régulation des groupes suivant leur logique de fonctionnement. Par exemple, sous forme de questionnement les amener à prendre conscience de la consigne non respectée, du format non suivi etc. Il doit ainsi orienter les équipes vers le mode de fonctionnement le plus adapté du moment, tout en évitant de casser les dynamiques en place. Par exemple je peux proposer des outils de travail. Si l’équipe en maîtrise d’autres et qu’elle parvient au même résultat, alors je n’impose pas mon outil. Par contre, lorsque je me rends compte que l’outil utilisé ne permet pas l’atteinte de l’objectif, je les amène à prendre conscience que celui que je propose les aidera.

Un facilitateur

Le formateur Agile est également là pour favoriser les habilités coopératives, pour contribuer au meilleur climat de classe possible et pour structurer les activités de coopération entre les élèves. Il doit tenir compte des valeurs qu’il cherche à transmettre à sa classe en appliquant une pédagogie coopérative. Pour ce faire, je commence ma rentrée avec un team building, avec lequel plusieurs équipes travaillent sur un nom d’équipe pour la classe, leurs valeurs et leurs devises. Ils finissent par dessiner leur blason. Ainsi ils apprennent dès le premier cours à collaborer, communiquer, partager leurs idées, et apprendre à se connaître.

Et l’apprenant Agile ?

Avec un formateur Agile, les élèves Agiles sont acteurs de leur apprentissage puisqu’ils apprennent en faisant, voire en enseignant. Ils ont la mission d’aller chercher l’information. Ils apprennent au contact de leurs camarades mais aussi les enrichissent de par leurs compétences. L’apprenant Agile sait collaborer, s’organiser, communiquer, s’engager et a surtout des valeurs.

Un cadre, une expérimentation

L’agilité à l’école ne veut donc pas dire improviser, accepter toute demande de changement ou négocier les échéanciers. Bien au contraire un cadre est posé et il est de la responsabilité des apprenants de le suivre. Par ailleurs, si l’erreur est permise, l’apprenant a aussi un devoir d’engagement auprès de ses camarades et du formateur. Se tromper oui, ne rien faire, non.

‘Ajustement’, ‘droit à l’erreur’, ‘évolution du besoin’, ‘amélioration continue’ sont des concepts clés de l’agilité. Ils s’appliquent tout aussi bien à l’apprentissage, où la mission principale du formateur Agile est de faire grandir ses élèves.

Laetitia VANGY

Partagez cet article

Share on facebook
Share on Facebook
Share on twitter
Share on Twitter
Share on linkedin
Share on Linkdin
Share on pinterest
Share on Pinterest

Inscrivez-vous à notre newsletter

Plus d'articles

Amélioration
Non classé

La rétrospective dans l’apprentissage

Comment l’animer ? Quand la mettre en place ? Qui fait quoi ? Qui participe ?   Venez apprendre gratuitement lors de notre atelier du 12 JANVIER de 18h30 à 20h en

équipe agile
Non classé

Atelier en ligne gratuit tous les mardis !

Comment créer une équipe d’apprenants agiles solide Vous êtes formateur ou enseignant ? Dans cet atelier vous allez vivre une série de exercices qui vont

Contact

Suivez nous

Organisme de formation : 1175598447

Formation certifiée par

datadock